Filtrer votre recherche

Prix

Pays

Vendeurs

Au Maroc, l’art du bois occupe depuis une période très ancienne une place très importante dans l’architecture et le mobilier. Il existe plusieurs types de bois au Maroc comme le thuya, le noyer, le citronnier, l’oranger mais cèdre reste parmi les bois les plus utilisés et les plus prisés chez les artisans marocains. En effet, le cèdre s’est longtemps imposé dans les intérieurs des Palais et des médersas avant de pénétrer dans les grands espaces et les intérieurs des belles demeures.

Coffre en bois

- 1 produit
Trier par

Le bois incrusté

Le marqueteur élabore des mosaïques décoratives de bois précieux, d’ivoire, d’écaille, de nacre et de métaux dont les éléments assemblés sont plaqués sur un fond uni. C’est surtout la loupe de Thuya qui est travaillée polie et incrustée de bois de citronnier, de nacre, d’ébène, d’ivoire et d’os de chameau formant des dessins et motifs variés. Les dessins obtenus dénotent d’une harmonie et d’un équilibre certains.

Le bois peint et sculpté

Au Maroc, les artisans travaillent essentiellement le cèdre de l’Atlas, au parfum si caractéristique mais également le thuya, l’olivier ou le citronnier. Une fois les motifs tracés, le bois est patiemment creusé, sculpté, poinçonné, enfin prêt à passer à l’étape du « Zouak » (qui est la phase de la peinture sur bois) et ses jeux de polychromie. Réalisées avec finesse, entièrement à la main, les créations sont ornées avec des motifs géométriques ou floraux d’une rare beauté. Doués d’une impressionnante dextérité acquise au fil du temps, les artisans manient leur étonnante palette de couleurs tels d’extraordinaires enlumineurs des temps anciens, rivalisant d’imagination entre les différents thèmes choisis dont les motifs portent les noms « Tawriq » la feuille, « Tachjir » l’arbre, … Pour parfaire son travail, l’artisan, appelé le Zawwaqa, passe alors une couche de vernis à base d’huile de lin qui va protéger sa création et lui donner une belle patine